Une traduction alternative du second verset du livre de la Torah intitulé le plus souvent en Français Ecclésiaste ou Qohelet, souvent donné comme « Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité », peut être « Fumée des fumées, dit Qohelet, fumée des fumées, tout est fumée ». Y aurait-il du feu là-dessous ? Ça m'étonne. Il ne faut pas croire tous les proverbes, à mon avis.

Ce site secondaire du site https://www.olivierhammam.fr/ est destiné à ne pas être nourri par moi, j'ai créé cet article pour que la liste ne soit pas vide, et pour informer de la chose. Faudrait-il bien sûr que des personnes de bonne volonté veuillent bien lui donner du contenu et, en ce 13 novembre 2017 après-midi, c'est peu probable vu la rareté des visites sur ce site et ses sites secondaires, et la totale absence de requête pour y créer un compte par quelque de ces rares visiteurs. C'est ainsi – à croire qu'il y a parfois de la fumée sans feu – ou du feu sans fumée...