Chargement...
 

Algorithme

Qu'est-ce qu'un algorithme ? Tout dépend de qui emploie le terme. Pour un mathématicien, un logicien, un gestionnaire de projet, un informaticien, ce mot a un sens technique ; pour une personne intéressée par ces domaines ou par le sens des mots elle peut avoir la même acception ; pour toute autre personne, il s'agira d'un mot mystérieux ou d'un mot magique.

Au sens précis, un algorithme est une séquence d'actions ou d'opérations permettant d'obtenir un résultat, cette séquence pouvant comporter des algorithmes et s'insérer dans une séquence plus large. L'exemple classique d'algorithme du quotidien est la recette de cuisine : on définit d'abord la liste des données (les ingrédients) et des outils (les instruments de cuisine) ; suit la liste d'opérations permettant de transformer les données avec les instruments, proprement l'algorithme. En sortie, le résultat, ici le plat. Dans le cas d'une recette simple (les œufs au plat par exemple) chaque opération est élémentaire ; dans le cas d'une recette complexe (lasagnes par exemple) il y aura des sous-séquences (préparation des pâtes, de la sauce tomate et de la sauce béchamel, constitution du plat) qui sont en elles-mêmes des algorithmes. Toute activité analysable en une séquence d'opérations visant à obtenir un résultat à partir de données est divisibles en un ou plusieurs algorithmes.

Puis il y a l'usage assez récent du terme dans l'espace public. Son emploi courant actuel est tributaire d'un phénomène que je pointe dans ces pages, la non information?, dans son aspect de non information par méconnaissance. Des sachants ou pseudo-sachants ont à l'occasion expliqué à des non-sachants que tel processus était commandé par un ou des algorithmes, et plus ou moins voire nullement expliqué le terme ; quel que soit le cas les non-sachants ont plus ou moins, souvent plutôt moins et encore assez souvent nullement compris le terme, et en tout cas n'ont pas tenté de le comprendre vraiment, mais quel que soit le cas ils ont le plus souvent compris son contexte d'usage et se sont fabriqué leur propre interprétation.

Le contexte d'utilisation courant est tout ce qui a plus ou moins trait à l'informatique, et parfois c'est vraiment moins. Du coup, le non-sachant qui a cru comprendre le contexte d'usage va placer le terme auprès d'un autre non-sachant ou d'un pseudo-sachant ayant l'apparence de s'y connaître en informatique, de loin en loin auprès d'un sachant, le plus souvent l'intervenant autre que sachant aura une explication fausse mais satisfaisante pour son interlocuteur, le sachant aucune explication ou une explication trop compliquée pour satisfaire son interlocuteur qui assez vite l'interrompra. Au bout du compte, « algorithme » devient un mot magique, une incantation, l'explication universelle pour tout ce qui semble mystérieux et vaguement complotiste, qui se passe « derrière » et qui, donc, a trait à l'informatique. Pour les sachants, ce que le non sachant médiateur nomme algorithme est plutôt un programme, une application ou du marketing.