Voilà. Tout est dit, ne reste qu'à en discuter. Puis à en débattre.


Une petite précision. Quand j'écris que « nombre d'entre eux, certes moins nombreux, ne se savent même pas esclaves » c'est plus ou moins exact : ils se disent esclaves et se savent esclaves mais n'en tirent pas la conséquence qui s'impose, se penser esclave. Tant que la conscience reste à la surface elle n'a aucune efficacité.