Pour piéger un salaud c'est à la fois simple et complexe. Le procédé des salauds pour parvenir à leur fin, qui est un truc du genre “devenir Maître du Monde” et même, pour les plus ambitieux, de l'univers, est de remuer du vent, ça crée de l'agitation et si on place quelques objets légers et brillants ça donne une impression formidable et attirante. Le but est d'attirer les cons, qui adorent tout ce qui brillent et le prennent pour or. Le but immédiat est de vendre les trucs légers et brillants au prix de l'or. Les salauds ont des balances truquées, on met d'un côté l'or, de l'autre le truc brillant, et quand l'équilibre semble atteint, le poids réel du truc léger est dix, vingt, cinquante fois moindre à celui affiché. Les salauds croient que l'or est le moyen permettant de devenir Maître du Monde. Ce qui est idiot :le prix du Monde est son propre poids, l'or est une fraction infime du poids du monde, donc quelle que soit la quantité d'or accumulée on n'en aura jamais assez pour acquitter le prix du Monde. C'est ainsi. Mais il y a une finalité à tout ça, accumuler l'or. Les salauds sont certes des types antipathiques et dangereux mais très efficaces pour accumuler et protéger leur trésor. Où ça devient problématique, c'est quand ils doivent rendre des comptes. Ils croient être propriétaires de l'or et refusent de le rendre à qui de droit, c'est-à-dire les cons qui le leur ont laissé en dépôt. C'est le moment où l'on doit construire des pièces à salauds. Simple et complexe.

Un salaud est une personne qui confond la vitesse et la rapidité, ils sont rapides et agiles mais modérément vifs. Leur technique pour piéger les cons est basée sur la rapidité. L'étape première est, pour un troisième groupe, les “moyens”, de se faire pour une partie d'entre eux des “faux cons”, pour une autre des “faux salauds”, les uns proposent aux cons des méthodes “d'éveil” qui les rendent en apparence encore plus cons, les autres élaborent des techniques qui permettent en apparence aux salauds d'être encore plus rapides. Les cons ont l'impression d'être totalement immobiles, les salauds d'aller à la vitesse de la lumière, ce qui est bien sûr impossible pour des êtres vivants, ça les tuerait. C'est le moment où l'on peut créer le piège à salauds en faisant converger les méthodes pour cons et les techniques pour salauds.

Les moyens sont des sortes de super-salauds super-cons, plus lourds que des cons et plus rapides que des salauds, tout simplement, ils sont vifs. Ce sont aussi des sortes de, disons, illusionnistes, ils vont créer une sorte de cyclone paradoxal, la périphérie est de plus en plus lente et statique, le centre, l'œil, de plus en plus rapide et agité. Ce qui n'est pas possible bien sûr, par nécessité quand il y a un cyclone l'œil est calme et la périphérie mouvante. Je n'explique pas le procédé, de toute manière il est évolutif et adapté à la manière d'agir de chacun, le piège apparaît exactement tel que le souhaite ou le craint la personne qui le contemple, exemple, pour certains tempéraments l'œil actuel, entre Syrie et Irak, est pour les uns l'endroit le plus désirable, pour les autres celui le plus détestable, pour les personnes insensibles aux illusions un lieu comme les autres, ni plus ni moins désirable ou détestable qu'un autre mais, par les temps qui courent, à éviter.

Outre les faux cons il y a deux sortes de cons, ceux à tempérament con et ceux à tempérament salaud. Les cons salauds croient agir pour leur propre compte ou pour celui du Patron (dans leur représentation, quelque chose comme Dieu sur Terre) alors qu'ils agissent pour les salauds, charge à eux de contrôler les cons cons. Les cons salauds sont dangereux car ils sont imprévisibles, l'œil du cyclone paradoxal est fait pour eux, ils croient s'y voir ou y voir le Patron en Personne et ça les attire. L'étape suivante est de les “agiter”, de les rendre totalement incontrôlables, ce qui inquiète les salauds, sans eux leur système de maîtrise du Monde ne fonctionne plus. Outre les faux salauds il y a deux sortes de salauds, ceux à tempérament salaud et ceux à tempérament con. Les salauds salauds sont des personnes très prudentes, très craintives même, ils évitent avec soin de se trouver dans des zones de turbulence, les salauds cons c'est l'inverse, ça les attire, du fait quand il y en a une, et sur ordre des salauds salauds, ils y accourent. On se trouve donc, à la fin, avec une zone restreinte qui rassemble les salauds cons et les cons salauds. Le piège à salauds est prêt.

Le piège est ainsi conçu : parmi les cons salauds, une minorité de faux salauds, parmi les salauds cons, une majorité de faux cons, auprès des salauds salauds, quelques salauds cons et beaucoup de faux salauds, parmi les cons cons quelques cons salauds et beaucoup de faux cons. Le but est de coordonner l'action de tous les moyens, ceux qui sont tels comme les faux cons et les faux salauds pour que tous en même temps dissipent les illusions, celles qu'ils ont créées, celles que les cons créent pour eux-mêmes et celles que les salauds créent pour les cons. Comme les salauds e sont pas fous et connaissent le truc, ils ont mis des sécurités partout pour qu'en une telle situation tout explose et génère une Grande Illusion. Problème, les salauds n'aiment pas se salir les mains et laissent le soin aux cons de les installer, et aux faux salauds de les régler. Ouais. Quand on veut créer un piège, et bien, il ne faut pas en confier la tâche à ses adversaires... Par exemple, quand on veut contrôler le Monde avec les ordinateurs et les réseaux de télécommunication, il n'est pas très pertinent d'en confier la réalisation logicielle et matérielle à des libéraux et des libertaires, il n'ont pas du tout les mêmes buts que les dictateurs et les manipulateurs.

Tiens, un truc idiot : un faux salaud concevant les instruments de contrôle logiciels a tout intérêt à éloigner ses enfants de ces objets, alors qu'un salaud salaud a tout intérêt à ne pas le faire, car quand l'illusion se dissipe, et bien, il ne trouvera pas d'appui auprès de ses enfants et se sera privé du moyen de les contrôler.

Pour conclure, le grand problème dans tout ça, ce sont avant tout les cons salauds, même si on fait tout ce que possible pour les fixer en un même endroit il en reste toujours assez un peu partout et ce sont des gens dangereux, on le voit en ce moment avec ce qu'on appelle les “terroristes” mais bon, quand les cons cons auront compris l'intérêt d'accepter les contrôles sociaux, qui permettent précisément de séparer les cons des salauds, ça sera vite réglé.